Agora 2007 - Utopia ExoticaIrcam - Centre Pompidou

CALENDRIER DE TOUS LES ÉVÉNEMENTS

Le métier de réalisateur en informatique musicale

Un compositeur, le plus souvent une singularité isolée, se retrouve avec un interlocuteur privilégié - le réalisateur en informatique musicale - au travail dans un studio. Quelles pratiques (temporalités, partage du travail, signature de l'œuvre, intégration des avancées technologiques...) et fonctions s'inventent ainsi ?

Les journées de rencontres internationales dessinent les contours de ce métier émergent, de ses pratiques et de ses formations spécifiques.

L'émergence du métier de réalisateur en informatique musicale (connu avant sous le nom d'assistant musical) au sein de l'Ircam dans les années 80 répondait à un certain nombre de besoins : libérer le chercheur d'une relation trop exclusive avec un compositeur et effectuer la traduction entre les mondes de la musique et de la recherche.

Avec l'augmentation progressive de la quantité des projets de production dans les années 90, le réalisateur devait aussi assumer de façon plus affirmée l'encadrement des compositeurs, la gestion les projets de production et, enfin, assurer, en collaboration avec l'ingénieur du son et le compositeur, l'exécution de l'œuvre. Ces besoins sont-ils toujours d'actualité ?

Le réalisateur en informatique musicale est-il une exclusivité de l'Ircam ? Vraisemblablement pas, puisque aujourd'hui dans tous les milieux où des créateurs travaillent avec des nouvelles technologies pour le son ou la musique - danse, théâtre, image et arts plastiques, musique -, on trouve, sous d'autres étiquettes - régisseur, ingénieur, etc. -, des professionnels qui maîtrisent des concepts, des technologies et des pratiques similaires.

En revanche, ce qui n'existe pas actuellement, serait une identité professionnelle partagée, une reconnaissance publique du métier et, conséquemment, une filière de formation à même de garantir l'acquisition des connaissances et des compétences musicales et techniques nécessaires à l'exercice de ce nouveau métier.

Ces journées se proposent d'esquisser les contours de cette nouvelle profession dans ses différentes formes, pour ensuite aborder la question de la formation. Par ailleurs, une confrontation des méthodes de travail et pratiques professionnelles permettra d'envisager des formes de collaboration entre les diverses institutions (transmission des nouveautés technologiques, des moyens de production...).

Intervenants

Marc Battier | Cyril Béros | Peter Boehm | Andreas Breitscheidt | Éric Daubresse | Andrew Gerzso | Wolfgang Heiniger | Christophe Lebreton | Serge Lemouton | Mikhaïl Malt | Yan Maresz | Tom Mays | Olivier Pasquet | Manuel Poletti | André Richard | Rand Steiger | Daniel Zaley

Premier jour | vendredi 22 juin
Deuxième jour | samedi 23 juin

<< Retour