Agora 2007 - Utopia ExoticaIrcam - Centre Pompidou

L'ÉTINCELLE

Étroitement lié à l'actualité de la saison musicale de l'Ircam, qu'il enrichit d'un regard critique tout en la replaçant dans la dynamique historique, L'Étincelle, le journal de la création à l'Ircam, vise à replacer la création musicale dans un espace sensible partagé.

Avril 2007 # 2

Dossier spécial Agora

Étincelle # 2

Utopia-Exotica, le vaste périple entrepris par le festival Agora, s'offre pour carnet de route le nouveau journal de l'Ircam, l'Étincelle. Au travers de perspectives littéraires, philosophiques, musicologiques et visuelles, la visée historique et apocalyptique de l'utopie s'infléchit par la modestie du mouvement topographique de l'exotisme. Utopie et exotisme, ce double équipage est, dès son origine, tributaire du déplacement. L'Utopia de Thomas More aura surgi de la découverte du Nouveau Monde en 1492. D'autres noms viendront lui succéder comme la pensée du dehors chez Michel Foucault, l'hétérotopie de François Jullien désignant l'ailleurs absolu de la Chine, l'utopie de l'Autre État chez Robert Musil plaçant l'homme du possible, le chercheur, à l'écart du productivisme.

Si l'utopie signifie la possibilité d'un pas de côté, l'exotisme en manifeste l'effet sensible. Non pas un exotisme de conversion, d'immersion ou de consommation mais une intense production de distance. Déjà l'Orient de porcelaine du Chant de la terre de Mahler scintillait-il par son inauthenticité même, son étrangeté irrépressible. Proche de nous, l'utopie d'un monde sonore nouveau s'est singulièrement incarnée dans la création d'espaces absolument autres et séparés, réels et virtuels où la source se tient à distance de son rayonnement. L'espace de projection, la dimension du timbre chez Varèse, la Lichtung (clairière) chez Nunes avec les trajectoires multiples du son, la spatialisation chez Stockhausen où la totalité procède du multiple avant que le mysticisme ne la fasse surgir de l'unique,  chacune de ces constructions manifeste la puissance du lieu. Et si l'idée de l'orchestre invisible - Bayreuth - se trouvait, longtemps après l'électronique surgie de la terre et des murs de Hymnen de Stockhausen, de nouvelles incarnations insoupçonnées ?

Jacques Amblard, Jean-Claude Carrière, Nicolas Donin, Joël-Marie Fauquet, Jean-Luc Hervé, François Jullien, Makis Solomos, Kenneth White ont participé à ce numéro.

L'Étincelle est disponible gratuitement à l'Ircam ou sur simple demande au 01 44 78 48 16. Un site Internet consacré à L'Étincelle est en ligne.